Publicité « politiquement incorrect »

Publicité « politiquement incorrect »

Si le chien est le meilleur ami de l’homme , encore faut il bien lui donner à manger, avec des aliments de qualité, sans quoi il risquerait de se venger,… c’est sur ce principe que repose la campagne publicitaire de Prolam Y&R de Santiago (Chili) pour les produits pour chien Nutri Balance.
Son slogan: Bad Food, Bad Dog (mauvaise nourriture, mauvais chien) – All the vitamins, all the flavour (toute les vitamines , tout le goût)
Une campagne avec 4 excellents visuels plein d’humour …

 

Cliquez pour agrandir les images :

 P.S. source Gigistudio
Focus : chien d’avalanche

Focus : chien d’avalanche

Avec l’ouverture de la saison du ski, ce sont aussi les risques d’avalanche qui se multiplient…

De véritables sentinelles près des stations de ski veillent…

En effet,des moyens considérables sont mis à la disposition des stations de sport d’hiver : ils comprennent des équipes de secouristes et de pisteurs, des équipes cynophiles, des professionnels de la montagne .

Un chien d’avalanche fouille en 2 heures la même surface qu’une vingtaine de pisteurs en une journée.

En France, environ 140 équipes cynotechniques sont spécialisées pour la recherche de victimes d’avalanches.

C’est l’Association Nationale pour l’Etude de la Neige et des Avalanches qui organise le stage national de formation initiale des maîtres-chiens d’avalanche. Il est le seul organisme agréé par le Ministre de l’intérieur, Direction de la Défense et de la Sécurité Civiles, pour former les équipes cynotechniques « avalanches », hors les équipes de la Gendarmerie et de la Police qui ont leur propre formation interne.

Voici une petite vidéo :


SKV #5 Maitre Chien d’avalanche par obsessmedias

Association des maîtes-chiens Avalanche, site internet : CLIC

Le Saint-Bernard, symbole du chien de « sauvetage » des montagnes par excellence

Leur nom provient de l’hospice du Grand-Saint-Bernard, situé au col homonyme dans les Alpes Suisses, à la frontière avec l’Italie, où ils étaient utilisés par les moines d’abord pour la garde et la défense puis pour la recherche des voyageurs en hiver.

Barry, célèbre St Bernard, naquit au début du XIXe siècle.A lui seul, il sauva plus de quarante personnes.
Le chien du Saint-Bernard peut détecter une présence jusqu’à six mètres sous la neige grâce à sa truffe humide.
En effet, il possède, contrairement à la plupart des chiens, un sens de l’orientation extrêmement développé, pourrait prévoir des avalanches et des tempêtes de neige, et serait à même de percevoir si une personne est vivante ou morte sous la neige.
Néanmoins, trop lourds, coûteux à instruire et à entretenir, les chiens du Saint-Bernard sont de plus en plus remplacés par d’autres races plus communes comme le berger allemand, chien polyvalent, comme chien de secours en montagne.

Selon la légende, le Saint-Bernard aurait été muni d’un tonneau de rhum. Mais, celle-ci serait totalement fausse. Pour certains, cette légende vient d’une farce : quand Barry (cf plus haut) fut empaillé après sa mort et exposé au Muséum d’histoire naturelle de Berne, un soir, deux gardiens du Muséum ayant un peu trop bu accrochèrent à son cou un tonneau de rhum. Le lendemain, à l’ouverture du Muséum, les premiers touristes découvrirent Barry équipé du tonneau.

D’autres évoquent une image qu’on doit au peintre Edwin Landseer, mais qui est reprise depuis de manière traditionnelle ou encore une publicité pour une marque de chocolat Suisse où ce chien était représenté ainsi.

 

Adopter un chiot

Adopter un chiot

Ilustration pour un calendrier 1953 par Frances Tipton Hunter d’un petit garçon avec des chiots qui ressemblent au West Highland Terrier et des chiots épagneuls.

 

Accueillir un chien chez soi n’est pas une décision à prendre à la légère. Un chien ne se prend pas (que) sur un coup de cœur. Et encore moins parce que c’est la mode ! Résistez aux frimousses craquantes dans les vitrines des animaleries ! vous devez vous assurer que vous vous êtes posé les bonnes questions :

  • Avez-vous du temps à consacrer à un chien ? Êtes-vous suffisamment disponible pour le rendre heureux ?
  • Quel est l’usage principal que vous réservez à ce chien ? Familial, garde (les deux étant difficilement compatibles quoi que prétendent certains), travail, concours de beauté, chasse…
  • Dans quel espace vivez-vous ? Un grand chien n’est pas concevable en appartement… Même un petit chien aura du mal à s’épanouir dans une studette. Sauf bien sûr si vous dipsosez au minimum de plusieurs heures par jour pour lui permettre de se dépenser.
  • Réfléchissez également à vos capacités physiques (état de santé, force) : êtes-vous réellement capable de vous opposer à la puissance d’un Labrador ou d’un Rottweiler quand il a décidé de prendre le contrôle de la situation…
  • Chien de race ou croisé ? Un chien de race croisée (plus communément appelé bâtard) sera un compagnon tout aussi sympathique et attachant qu’un chien de race… Et coûtera moins cher à l’achat. Par contre il sera plus difficile de prédire à quoi il ressemblera une fois adulte.

Avant de vous lancer, il vous faudra aussi cerner vos aspirations. Décidez si vous souhaitez adopter un chien mâle ou femelle, un jeune chien ou un chien adulte ou la race de chien qui vous correspond le plus

Aussi, après avoir déterminé le type de chien qui correspond le mieux à votre style de vie, reste à savoir où trouver le meilleur compagnon, à quel moment et dans quelles conditions.