chien

Uggie, nouveau chouchou poilu…

Uggie, nouveau chouchou poilu…

Très tôt dans l’histoire du cinéma , le chien a pointé le bout de sa truffe. Tenant d’abord un rôle symbolique, il apparaissait  plutôt comme un indispensable compagnon très fidèle. Mais, il faudra attendre la sortie de Rintintin en 1922 pour qu’un animal devienne la vedette principale d’un film. Autre chien superstar, le célèbre colley Lassie prendra le relais. Dans les années 70, d’autres chiens furent les nouveaux héros des enfants, Benji (petit bâtard type berger des Pyrénées) , Beethoven (le gros bon Saint Bernard) ou encore Croc Blanc.

Mais, aujourd’hui, c’est au tour de Uggie, Jack Russell de 10 ans de connaître son heure de gloire.

Ce nouveau chouchou poilu du public qui partage la vedette avec Jean Dujardin et Bérénice Bejo dans l’affiche du film muet « The Artist » enchaîne les plateaux télé comme le prouve sa démonstration de skateboard dans la célèbre émission d’ Ellen Generes ci-dessous :

Et, ce  n’est pas tout, la star à quatre pattes vient de remporter le « Golden Collar Awards » pour la catégorie « meilleur chien dans un film ».

Lancés cette année pour récompenser les meilleurs toutous (et leurs dresseurs) de la télévision et du cinéma, les premiers Colliers d’Or se sont déroulés à Los Angeles.

Les «acteurs» ont défilé avec leurs maîtres sur un tapis rouge devant des dizaines de photographes et journalistes.

Son propriétaire et dresseur, Omar Von Muller, a accepté le trophée – un collier de cristaux Swarovski- (très bling bling !!!)  au nom du petit Jack Russell, nommé à la fois pour The Artist et De l’eau pour les éléphants.

On peut saluer les talents des dresseurs qui ont su faire reconnaître les chiens comme de véritables acteurs…

Rendez-vous dans deux semaines où Uggie revêtira une dernière fois son noeud papillon pour la cérémonie des Oscars et pour défendre une dernière fois The Artist avant de profiter d’une retraite bien méritée ! En attendant, sa retraite bien méritée, Uggie répèterait un petit sketch avec Billy Crystal , présentateur officiel de la cérémonie des oscars et il prêterait sa truffe pour un nouveau jeu de Nintendo mais chut…

 

Protéger votre chien du froid l’hiver

Protéger votre chien du froid l’hiver

Et, oui, votre compagnon à quatre pattes craint aussi le froid.
Même si naturellement votre chien est habillé pour l’hiver grâce à sa fourrure naturelle.
vous devez le protéger du froid.
Certaines races sont bien entendu moins sensible au froid, on pense bien sûr au Husky, au Malamute, au Samoyède, au Saint Bernard ou au Terre Neuve,grâce à leur pelage dense.

En revanche, pour les autres, il existe des petites précautions à prendre en cas de grand froid.

Quels chiens doit on protéger en priorité ?

  • Chien âgé en général car souvent sa masse musculaire a fondu, sa fourrure est moins épaisse.
  • Chien qui a de l’arthrose
  • Chien qui est convalescent (blessure, infection…)
  • Chien à poils courts ou de petites races

Quels sont les risques ?

  • risque d’engelures
  • Risque d’attraper un rhume à cause du froid.

Comment les protéger ?

Voici quelques conseils pour aider votre compagnon à affronter le froid

  • Il n’est pas nécessaire d’augmenter la ration de nourriture de votre chien.mais vous pouvez adapter leur alimentation en ajoutant des compléments alimentaires à leurs repas : antioxydants ou encore omégas 3 lui permettront de rester en forme tout l’hiver !
  • A votre retour de promenade dans la neige, essuyez votre chien avec une serviette afin de le sécher et d’enlever le surplus de neige. Une fois le poil sec, brossez le chien pour éliminer les saletés et les poils morts. Lavez votre chien moins fréquemment afin qu’il sécrète plus de sébum, le liquide gras qui protège sa peau du froid.
  • Mettez un manteau pour chien ou une doudoune à votre compagnon s’il est fragile, très jeune ou âgé.
  • Si vous les emmenez avec vous, prenez garde à ne pas les laisser trop longtemps dans l’auto en votre absence. En effet, une voiture froide peut agir comme un réfrigérateur.
  •  Si votre animal est amené à marcher dans la neige, ou pire, dans le sel de déneigement, pensez à hydrater ses coussinets. Le froid et l’air sec peuvent y faire apparaître des crevasses très douloureuses, tout comme sur sa truffe. Enduisez-les de baume réparateur et protecteur . N’hésitez pas à le vêtir de chaussures spécifiques qui le protègeront du froid.
  • Pour les chiens dormant habituellement dans une niche en extérieur, un bon geste : autorisez-les à dormir dans la maison pour la nuit ou au moins vérifiez que son eau et sa nourriture n’ont pas gelé et assurez-vous qu’il puisse dormir dans un endroit sec.
  • Installez à l’intérieur de la maison une couche douillette dans un coin bien au chaud, en particulier pour les chiots et les chiens âgés qui sont plus sensibles au climat hivernal.
  • Écourter les promenades durant les mois les plus froids surtout lorsque le froid et glacial, ou si la pluie est torrentielle. Mais attention, votre chien a besoin de sortir toute l’année faire sa promenade et donc même l’hiver.

N’hésitez pas à demander conseils à votre vétérinaire si vous remarquez des changements dans le comportement de votre chien, comme au niveau de son énergie ou une perte d’appétit.

En résumé :

Adaptez vos sorties à la météo
Adoptez le manteau
Protégez ses pattes

 

 

Publicité « politiquement incorrect »

Publicité « politiquement incorrect »

Si le chien est le meilleur ami de l’homme , encore faut il bien lui donner à manger, avec des aliments de qualité, sans quoi il risquerait de se venger,… c’est sur ce principe que repose la campagne publicitaire de Prolam Y&R de Santiago (Chili) pour les produits pour chien Nutri Balance.
Son slogan: Bad Food, Bad Dog (mauvaise nourriture, mauvais chien) – All the vitamins, all the flavour (toute les vitamines , tout le goût)
Une campagne avec 4 excellents visuels plein d’humour …

 

Cliquez pour agrandir les images :

 P.S. source Gigistudio
Focus : chien d’avalanche

Focus : chien d’avalanche

Avec l’ouverture de la saison du ski, ce sont aussi les risques d’avalanche qui se multiplient…

De véritables sentinelles près des stations de ski veillent…

En effet,des moyens considérables sont mis à la disposition des stations de sport d’hiver : ils comprennent des équipes de secouristes et de pisteurs, des équipes cynophiles, des professionnels de la montagne .

Un chien d’avalanche fouille en 2 heures la même surface qu’une vingtaine de pisteurs en une journée.

En France, environ 140 équipes cynotechniques sont spécialisées pour la recherche de victimes d’avalanches.

C’est l’Association Nationale pour l’Etude de la Neige et des Avalanches qui organise le stage national de formation initiale des maîtres-chiens d’avalanche. Il est le seul organisme agréé par le Ministre de l’intérieur, Direction de la Défense et de la Sécurité Civiles, pour former les équipes cynotechniques « avalanches », hors les équipes de la Gendarmerie et de la Police qui ont leur propre formation interne.

Voici une petite vidéo :


SKV #5 Maitre Chien d’avalanche par obsessmedias

Association des maîtes-chiens Avalanche, site internet : CLIC

Le Saint-Bernard, symbole du chien de « sauvetage » des montagnes par excellence

Leur nom provient de l’hospice du Grand-Saint-Bernard, situé au col homonyme dans les Alpes Suisses, à la frontière avec l’Italie, où ils étaient utilisés par les moines d’abord pour la garde et la défense puis pour la recherche des voyageurs en hiver.

Barry, célèbre St Bernard, naquit au début du XIXe siècle.A lui seul, il sauva plus de quarante personnes.
Le chien du Saint-Bernard peut détecter une présence jusqu’à six mètres sous la neige grâce à sa truffe humide.
En effet, il possède, contrairement à la plupart des chiens, un sens de l’orientation extrêmement développé, pourrait prévoir des avalanches et des tempêtes de neige, et serait à même de percevoir si une personne est vivante ou morte sous la neige.
Néanmoins, trop lourds, coûteux à instruire et à entretenir, les chiens du Saint-Bernard sont de plus en plus remplacés par d’autres races plus communes comme le berger allemand, chien polyvalent, comme chien de secours en montagne.

Selon la légende, le Saint-Bernard aurait été muni d’un tonneau de rhum. Mais, celle-ci serait totalement fausse. Pour certains, cette légende vient d’une farce : quand Barry (cf plus haut) fut empaillé après sa mort et exposé au Muséum d’histoire naturelle de Berne, un soir, deux gardiens du Muséum ayant un peu trop bu accrochèrent à son cou un tonneau de rhum. Le lendemain, à l’ouverture du Muséum, les premiers touristes découvrirent Barry équipé du tonneau.

D’autres évoquent une image qu’on doit au peintre Edwin Landseer, mais qui est reprise depuis de manière traditionnelle ou encore une publicité pour une marque de chocolat Suisse où ce chien était représenté ainsi.